p { margin:10px; }

Je me souviendrais toujours de la tête de ma soeur -qui m'avait dit "tu ne vas pas avoir UN autre chat " - lorsque j'ai ouvert ma panière : et moi de lui dire "eh bien non , tu vois , je ne vais pas avoir UNE autre chatte mais DEUX chattes " et Glamour , l'écaille , et Grisly , la blanche , de risquer une patte en dehors de leur boite. C'est de la faute de ma mère aussi , elle m'avait dit " ton DEUG et c'est une autre chatte ; avec mention , c'est une d'expo ! " Bonne excuse pour avoir un autre chat car c'était courru que je l'aurais mon DEUG , et avec mention car je voulais allez en MST production animale et il le fallait avec mention ! nous nous étions mises d'accord pour une blanche . Nous en avons vue une à Tours et une à voir à Orléans ! la premiere était mignone mais à réserver aussi nous sommes allées voir la seconde ! mon dieu , quel déconvenu ! je tairais leur nom par politesse ( et d'abord ils ont déménagés ) mais je me suis promise de ne jamais devenir ainsi . La chatoune blanche avait les yeux vairons et je voulais des yeux cuivres , aussi je leur dit non et ces gens me disent que "évidement je la trouve trop chère mais c'est un top show !" Moi , je m'en moquais éperdument , ce que je voyais , c'est qu'elle n'avait pas les yeux cuivres. Alors ils ont attrapés par la peau du cou une chatoune écaille de 7 mois , et l'ont balancée sur la table en disant : " si c'est de la merde que vous voulez , prennez celle-ci " La pauvre chatte m'a regardée avec un regard terrorisée ! C'est vrai qu'elle n'était pas belle : prognathe , trop fonçée , trop longue de corps avec de grandes oreilles : mais avec des yeux merveilleux comme je n'en ai jamais retrouvé ! c'est ainsi que Glamour est venue chez moi . Je suis repartie à Tours rechercher Grisly qui venait d'etre identifiée et je suis rentrée avec mes DEUX chattes à la maison. Et ce ne seront pas les dernières, loin de là.

 

Une exposition avec Grisly m'a permis de relativiser ... 15 ans après. J'étais trés fière de ma petite chatoune blanche et elle accompagnait mon Little, mon persan noir, pour sa première exposition sous mon nom. Sans que je ne lui demande rien, le président d'un club à l'époque est venu se planter devant ma cage et m'a dit en regardant ma Grisly : " bof, elle cassera jamais rien en exposition ". C'est vrai qu'elle avait les oreilles hautes ma Grisly, mais quand même ! Avec le recul, je peux dire que ce n'était que commentaire d'un connaisseur à un autre mais à cette époque, je n'y connaissais pas grand chose et cette réflexion m'a touchée à vif ! J'en ais longtemps voulu à cette personne. Mais le jour même j'avais ma petite revanche, car ma blanche Grisly s'imposait devant la petite blanche aux yeux vairons en emportant le BIS chaton. Mon persan noir quand à lui commença sa récolte de nombreux best en remportant ce jour là le BIS chaton mâle et le BOB persan. Le début d'une longue carrière pour les deux. Et pourtant ... 15 ans après, cette personne ne se souvenait même plus que j'avais eu une persanne blanche : comme quoi une petite réflexion banale pour les uns peut blesser profondément les autres - pensez-y quand vous faites des commentaires !

 

 

design nbcat

mais où se cache le reste ?